Footpatrol Discussions | George Griffin, adidas Consortium Product Marketing

Continuing our discussions series, we now look to Germany and pay our attention to the brand with the three stripes. With a few Consortium collaborations under our belt, we sit down with George Griffin who is part of the Product Marketing division for adidas Consortium.

Footpatrol : George welcome! For the Footpatrol community could you start off telling us a bit about yourself and what you do for adidas?

George: Hi guys, Thanks for having me! I’m George originally from London, outside of working for adidas I’m a huge Arsenal fan, love to read comic books and listen to Disco and Soul Music.  I now live in Herzogenaurach, Germany and work for adidas Consortium on the product marketing team! I’ve been with the brand for just over 3 and a half years now but anyone who knows me from my London days know that I was always in a pair of adi. 

FP: What does your role with the brand entail exactly? It sure looks like a lot of fun from your Instagram!

G: I’m lucky enough to have a job where the day to day is pretty varied so that’s why it might look fun on Instagram 😉 Varying from a lot of emails to planning the seasonal silhouettes and stories for Consortium with the team, Looking through the archives and brand history for new and untold stories, reviewing samples with design and development, and then working with the collaborators on bringing their stories to life- I’m super lucky!

FP: Have you always been a big footwear enthusiast?

G: Prior to Sneakers I was always into the latest Football boots as I played a lot of football as a kid. I played in Predator consistently from an early age as I’m sure they made me play better, and then I had some pretty crazy choices of the F50 Tunits that had the see through heel too so tried to be expressive on the pitch- I guess that career path was pretty short-lived… 

I would say I became more actively engaged in sneakers when I started to have a bit more disposable income from working in retail whilst I was at University. Prior to that I ogled online at a lot of releases that I couldn’t get or afford. My first collab shoe that I actually owned was the AZX ZX 9000 x Crooked Tongues from 2009 which I bought off of a friend. Not really having anything else in the rotation back then meant that they are now pretty much on their last legs, however it completely opened my eyes to the world of sneaker boutiques and collaborations so I guess it’s kind of fitting that I get to work on some of these collaborations now!

FP: You have been able to work on some seriously exciting projects one of which was the ZX10000 which I think is safe to say was a great addition into the ZX range. What was it like being able to work on something like that and how did it come about?

G: That was definitely a fun one to work on with a super passionate and driven team, A lot of our ideas come very naturally just from kind of casual conversations / geeking out around trainers and I remember vividly the first conversations we had around the shoe. It started off with myself and the team just taking a look at ZX thousands series models from 1989 where it ended and then (unofficially) transitioned into 1st Generation Equipment models from 1991 (all of which carried the performance benefits of Cushion, Support and Guidance) 

Myself, Charles Lovett and Aurelien Longo, the two designers of the shoe always thought that it was such a shame that ZX ended at 9000 and the legacy never continued numerically after that. Knowing that the late 80s and early 90s all shoes were presented in catalogues and not digitally. We were messing around with the concept that ‘what if there were catalogues and shoes that had never been seen from our history?’ and then that these ‘Lost pages’ from the archive were discovered today from 1990 with the ‘missing link’ ‘ZX 10,000’ between ZX and Equipment.  

We were also working on the Overkill collaborations at the same time as developing the silhouette, which added pressure as Marc has a lot of love for ZX of course- and to be honest the 1st sample arrived at the office and we were super worried that we had ruined ZX! Colour, shape and material were all wrong so we had to go back to the drawing board! But we knew we were on the right path as soon as myself and Charles saw the next sample come in to the factory- we couldn’t stop looking at it! Was a really proud moment. Lastly, we knew we were onto a winner when Gary Aspden was in Herzo for a Spezial meeting and he saw the shoes on the rack and was super excited about them, which was very validating for us. 

FP: How important was it to have input from the original ZX designer Jacques Chassaing on the design process?

G: It was of course super important to have Jacques’ buy in on the project and we really wanted to make sure we made an authentic product that fit within the ZX moniker. He was a bit apprehensive at first but when we told him that we didn’t just want to aesthetically pay homage to the ZX series and that we wanted to do something that maybe wasn’t possible back then that served a functional/ cultural reason to exist he was more than on board!

FP: Out of the releases, campaigns, projects you have been able to work on during your time at adidas has there been one that stood out for you?

G: There have been a lot of highlights in my time at adidas so far including the aforementioned ZX 10,000, one of which being adidas Gardening Club which we released last October. It was an extremely fun project from start to finish with a super passionate team; the concept lent itself to some really unique footwear and apparel. The campaign imagery by Trippin was amazing as well as the adidas comms team being able to get Alhan and Alan Titchmarsh in the same room for the photo shoot was a real highlight. 

FP: Moving away from your role and more about you and your personal collection, what’s your current stay at home rotation looking like?

G: My current stay at home rotation is pretty minimal! Round the apartment I’m pretty boring and just in adilettes all day to be honest. And then for my supermarket trips or walks I try to switch it up quite regularly. I’m wearing the Response Hoverturf triple black we released a couple of weeks back A LOT right now as well as the Reebok x Nepenthes Workout plus.

FP: For people who have seen your instagram you seem to be a big fan of some of the most obscure adi models! Could you tell us your Top3 most obscure pairs?

G: I’ve always been into some of the weirder models from the archive even before working for the brand and since having the adidas archive and catalogues at my disposal at work it has become super handy and useful when looking for those more obscure models. I love looking at the more recent stuff that people didn’t look at necessarily in a streetwear setting back when they released that maybe were ahead of their time. Top 3 is tough so I’m going to cheat and give you five of my favourite/ pairs that I wear the most. 

Adistar walk, Adizero F50 Runner, Response Cushion W, Cairo, Adistar Revolt

FP: George thanks for spending time with us! Before we let you go we are asking people what they are doing during the lockdown to keep creative, active or whatever they want to do to stay productive. Have you got any inspiration for the Footpatrol followers?

G: Thank you for having me! 

I’m sure there are way more qualified people than me to talk about staying inspired but I would say that as we may not get another situation like this in our lifetime (fingers crossed) use it wisely, there’s no one thing I would recommend as everyone handles situations very differently, but whether that be picking up a new hobby be like running or art, reading that book you’ve been putting off, or even catching up on that program on Netflix, or just taking this time to relax and reflect, then that’s also fine! 

For me it’s business as usual with work so I try to stay sane and relaxed whilst listening to podcasts whilst working, (the Rewatchables is great for anyone who hasn’t listened to it and also the Complex Sneakers podcast) and trying to get regular exercise (trying being the optimal word). I’m also of course trying to stay more connected to my family back in the UK by playing board games over Whatsapp group chat which has been interesting to say the least… 


Footpatrol: Bienvenue George ! Pour la communauté Footpatrol, tu peux commencer par nous parler un peu de toi et de ce que tu fais pour adidas ? 

George: Salut les gars. Merci de me recevoir ! Je m’appelle George, je suis originaire de Londres et à part travailler pour adidas, je suis un grand fan d’Arsenal, j’aime lire des comics et écouter du Disco et de la Soul. Je vis maintenant à Herzogenaurach en Allemagne et je travaille pour la gamme adidas Consortium au sein de l’équipe marketing produit. Je travaille pour la marque depuis 3 ans et demi maintenant mais tous ceux qui me connaissent de Londres savent que j’ai toujours une paire d’adidas aux pieds. 

FP: En quoi consiste ton rôle chez adidas ? Ça a l’air d’être très amusant vu ton compte Instragram ! 

G: Je suis assez chanceux d’avoir un travail où les jours ne se ressemblent pas et c’est pour ça que ça a l’air amusant sur Instagram. Je passe de la lecture de plein de mails à la planification des silhouettes saisonnières et des histoires Consortium avec l’équipe, à la recherche dans les archives et l’histoire de la marque pour trouver des histoires inédites, à la vérification des prototypes avec l’équipe Design et Développement et ensuite travailler avec les collaborateurs pour donner vie à leurs histoires ! Je suis super chanceux ! 

FP: As-tu toujours été un grand amateur de chaussures ? 

G: Avant les sneakers, j’étais toujours à fond dans les dernières chaussures de foot vu que je jouais beaucoup quand j’étais petit. J’ai toujours joué en Predator, depuis tout petit parce que j’étais persuadé que ça me faisait mieux jouer. Et ensuite j’ai eu des modèles assez fous de la F50 Tunits qui avaient aussi le talon transparent, alors j’essayais d’être expressif sur le terrain. Je suppose que cette carrière a été particulièrement éphémère… 

Je dirais que j’ai été plus activement engagé dans le monde des sneakers quand j’ai commencé à gagner un peu mieux ma vie en travaillant en magasin en parallèle de mes études. Avant ça, je lorgnais en ligne beaucoup de sorties que je ne pouvais pas avoir ni m’offrir. La première collab que j’ai possédé c’était la AZX ZX9000 x Crooked Tongues de 2009 que j’ai rachetée à un ami. J’avais pas grand-chose d’autre en termes de rotation à l’époque, ce qui veut dire qu’elles sont maintenant en fin de vie… Et pourtant ça m’a complètement ouvert les yeux sur le monde des boutiques sneakers et des collaborations donc je pense que c’est assez logique que je travaille sur certaines de ces collaborations maintenant. 

FP: Tu as pu travailler sur pas mal de projets excitants et l’un d’eux, c’est la ZX10000, dont on peut dire, sans prendre trop de risques, que c’est un super complément à la gamme ZX. Comment c’était de pouvoir travailler sur quelque chose comme ça et comment c’est arrivé ? 

G: C’était vraiment très amusant de bosser sur la ZX10000 avec une équipe passionnée et motivée ! Beaucoup de nos idées sont venues naturellement au cours de simples discussions / 

délires autour des sneakers et je me rappelle très bien des premières discussions que nous avons eues autour de la chaussure. Avec l’équipe, on a simplement commencé en passant en revue les modèles de la série ZX, de 1000 à 9000, de 1989, quand la série s’est terminée et a (officieusement) fait la transition vers la première génération des modèles Equipment de 1991 (qui comportaient tous les caractéristiques techniques d’amorti, de support et de stabilité). 

Charles Lovett et Aurélien Longo, les deux designers de la chaussure, et moi-même, avons toujours pensé que c’était dommage que la ZX se termine à 9000 et que l’héritage ne continue pas numériquement après ça. Sachant qu’à la fin des années 80 et au début des années 90, les paires n’étaient pas présentées en digital, mais dans des catalogues. On s’amusait atour du concept qui dirait « Et s’il y avait des paires et des catalogues qui n’avaient jamais été vus de notre Histoire ? » et donc faire comme si ces pages perdues des archives des années 90 avaient été retrouvées aujourd’hui, avec ce lien manquant, la « ZX10000 » entre ZX et Equipment. 

On travaillait aussi sur les collaborations avec Overkill en même temps qu’on développait la silhouette, ce qui a ajouté un peu plus de pression parce que Marc aimait beaucoup les ZX évidemment. Et pour être honnête, quand le premier échantillon est arrivé au bureau on a eu très peur d’avoir ruiné la ZX ! La couleur, la forme et les matériaux, tout était raté, on a donc dû retourner à la planche à dessins ! Mais dès qu’on a vu le deuxième échantillon Charles et moi, on a su qu’on était sur la bonne voie. On n’arrêtait pas de le regarder, on était super fiers ! Finalement, on a su qu’on avait réussi quand Gary Aspden, de passage à Herzo pour un rendez-vous « Spezial », a vu la paire sur le rack et a tout de suite été super emballé, ce qui était une forme de validation pour nous. 

FP: À quel point était-ce important pour vous de bénéficier d’une contribution du designer originel de la ZX, Jacques Chassaing, dans le processus de création ? 

G: C’était bien sûr super important d’avoir l’approbation de Jacques sur le projet et on voulait vraiment s’assurer qu’on avait fabriqué un modèle fidèle aux ZX. Il appréhendait un peu au début, mais quand on lui a dit qu’on ne voulait pas seulement rendre hommage esthétiquement à la série ZX, mais qu’on voulait faire quelque chose qui n’avait peut-être pas été possible de faire à l’époque, mais ayant un réel fondement fonctionnel/culturel, il était plus que de la partie. 

FP: Parmi les sorties, les campagnes et les projets sur lesquels tu as pu travailler depuis que tu es chez adidas, lequel t’as le plus marqué ? 

G: Il y a eu beaucoup de faits marquants pour moi depuis que je suis chez adidas, comme les ZX 10000 dont nous avons parlé juste avant. Mais l’un de mes projets préférés et celui du adidas Gardening Club qui est sorti en octobre dernier. C’était un projet super amusant du début jusqu’à la fin, avec l’appui d’une équipe passionnée. Le concept se prêtait bien à la conception de chaussures et de textiles uniques. La campagne visuelle de Trippin était incroyable, tout comme le tour de force de l’équipe de communication adidas qui a réussi à avoir Alhan et Alan Titchmarsh dans la même pièce pour un shooting photo, un grand moment ! 

FP: Si on s’éloigne un peu de ton rôle et qu’on se concentre plus sur ta collection personnelle, à quoi ressemble ta « rotation » pour rester à la maison ? 

G: Ma rotation pour rester à la maison est assez minimale. Chez moi, rien d’extraordinaire, je suis en adilettes toute la journée pour être honnête. Et pour mes sorties au supermarché j’essaye de changer régulièrement. Je porte la Response Hoverturf triple black que nous avons sortie il y a quelques semaines, ainsi que la Reebok x Nepenthes Workout plus. 

FP: Pour ceux qui ont vu ton Instagram tu sembles être un grand fan de certaines des plus obscures modéls d’adidas ! Peux-tu partager le top 3 des paires les plus obscures ? 

G: J’ai toujours été intéressé par les modèles les plus bizarres venants des archives, avant même de travailler pour la marque et depuis que j’ai le catalogue et les archives adidas à disposition au travail, c’est devenu plus pratique et utile pour chercher ces modèles plus obscures. 

G: J’aime m’intéresser à ces choses plus récentes, qui n’intéressaient pas les gens d’un point de vu streetwear quand elles sont sorties, peut-être parce qu’elles étaient trop en avance sur leur temps. Un top 3 c’est difficile alors que je vais tricher et te donner un TOP 5 des mes paires favorites, celles que je porte le plus : 

Adistar walk, Adizero F50 Runner, Response Cushion W, Cairo & Adistar Revolt.

FP: George merci d’avoir passé du temps avec nous ! Avant qu’on te laisse partir, on demande aux gens de nous dire ce qu’ils font durant le confinement pour rester créatif, actif ou n’importe quoi qui leur permette de rester productif. As-tu des inspirations pour les followers de Footpatrol ? 

G: Merci de m’avoir reçu ! 

Je suis sûr qu’il y a des gens plus qualifiés que moi pour parler du fait de rester inspiré mais je dirais qu’étant donné qu’on ne revivra sûrement jamais cette situation dans nos vies (croisons les doigts), utilisez ça intelligemment, je ne recommanderai rien en particulier, vu que tout le monde n’appréhende pas la situation de la même façon. Mais ça pourrait être d’essayer quelque chose de nouveau, comme la course à pied ou l’art, lire ce livre que vous n’avez jamais fini, ou alors reprendre un programme sur Netflix, ou simplement prendre le temps de vous détendre et de réfléchir, tout cela est très bien ! 

Pour moi, je travaille comme d’habitude donc j’essaye de rester sain et détendu tout en écoutant des podcasts en travaillant (Les « Rewatchables » sont top pour ceux qui ne les ont jamais écoutés tout comme le Complex Sneakers podcast) et j’essaye aussi de faire du sport régulièrement (“essaye” est vraiment le terme!)! Et j’essaye aussi bien sûr de rester plus en contact avec ma famille en Angleterre en jouant à des jeux de société sur un groupe WhatsApp, ce qui est en réalité plutôt intéressant…

(Visited 1 times, 1 visits today)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to Top